Accueil
  
Fiche espèce n°904 créée par Jean-François HUSSON      Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom pélagie
ou acalèphe brillante, méduse pélagie
Nom anglais luminescent jellyfish, pink jellyfish, mauve stinger, purple jellyfish
N.s. Pelagia noctiluca
décrit par ForsskalPehr Forsskål : 1732-1763 botaniste et naturaliste suédois1775
Groupe Cnidaires
Sous-groupe Méduses
Forme Méduse
Méduse
Taille adulte 5cm - 7cm
Profondeur 0 - 10m
Description visuelle de l'espèce Description
La pélagie a une ombrelleombrelle : Partie en forme de cloche, généralement gélatineuse et transparente, d’une méduse. en forme de champignon d'un diamètre maximum de 7cm parsemée de taches mauves. Cette méduse possède 4 gros tentacules buccaux d'environ 15 cm et de 8 tentacules très fins d'environ 50 cm qui ont de nombreux nématocystes très urticants. Son nom noctiluca vient de ses capacités phosphorescentes qui sont magnifiques à observer en plongée de nuit.
Pelagia noctiluca - pélagie
Informations sur la photo  n°1366   Secteur Méditerranée   Pays France
Région Pyrénées-Orientales   Lieu Banyuls-sur-Mer
Site limite de la réserve de Banyuls   Profondeur 2 m
Auteur Jean-François HUSSON   Date 15 juillet 2009
Commentaires & équipement photo
C5050
Couleurs Couleurs
violet

Généralités n°489 Généralités
Les méduses font parti du zooplancton,zooplancton : du grec zoo=animal et planktós=errant, représente les animaux qui se déplacent au grès des courants. dérivant dans les courants généralement à de faible profondeur proche de la surface près des côtes, dans les lagons et les ports. Elles capturent de petites proies avec leurs fins tentacules. Les proies sont amenées aux tentacules buccaux qui les portent à la bouche située au centre de l'ombrelle. Leur nage pulsée de l'ombrelle par ondulations régulières leur permet de se déplacer s'il n'y a pas de courant. Les filaments sont urticants et paralysent les petites proies comme le plancton. La nourriture est lentement acheminée jusqu'à la bouche, une fois digérée, elle est rejetée par le même orifice servant aussi d'anus. Les tortues marines sont leurs principaux prédateurs.

Danger n°36 ! Attention
C'est une espèce très urticante. Le contact avec ses longs tentacules peuvent provoquer de sérieuses brulures, voir des cloques ou une forte fièvre. En cas de contact, il est conseillé de rincer rapidement avec de l'eau ou, mieux, du vinaigre pour détruire les nématocystes en évitant de frotter pour ne pas activer les nématocystes qui ne se serait pas déclenchés. Appliquer une pommade anti-histaminique sur la partie touchée et prendre de l'aspirine. En cas de troubles persistants, ne pas hésiter à consulter un médecin.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Pelagia noctiluca - pélagie
Océan Indien, Pacifique et Atlantique dans les zones tempérées dont
repéré en rouge sur la carte à compléter
Méditerranée
carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce

















Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Pelagia noctiluca - pélagie peut être partiellement présente dans ces zonesMéditerranée
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Cnidairescellules urticantes: les cnidocytes
Genre / EspècePelagia noctiluca
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement CnidariaCnidaires
Sous-embranchement Medusozoa
Classe ScyphozoaMéduses
Sous-classe Discomedusae
Ordre Semaeostomeae
Famille Pelagiidae
Genre / EspècePelagia noctilucapélagie

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Pelagia noctiluca - pélagie
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=904

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.