Accueil
  
Fiche espèce n°627 créée par Catherine RICHON      Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom cione intestinale
ou cione, ascidie jaune
Nom anglais yellow sea-squirt, tube sea-squirt
N.s. Ciona intestinalis
Groupe Tuniciers
Sous-groupe Ascidies solitaires
Forme Outre
Outre
Taille adulte 10cm - 20cm
Profondeur 1 - 500m
Description visuelle de l'espèce Description
Cette ascidie solitaire a un corps cylindrique, d'une dizaine de centimètres de haut pour 1,5 à 2cm de diamètre. La tunique est lisse, blanche à jaune translucide. Les siphons sont bordés d'un liseret jaune vif et sont lobés : 8 lobes pour le siphon buccal (ou inhalant) situé à l'extrémité supérieure, et 6 lobes pour le siphon cloacal (ou exhalant) situé au 2/3 de l'individu. La transparence de cette ascidie peut laisser apercevoir l'anse intestinale de l'individu d'où son nom.
Ciona intestinalis - cione intestinale
Informations sur la photo  n°951   Secteur golfe du Morbihan   Pays France
Région Bretagne   Lieu Arzon
Site La cale de l'île longue   Profondeur 12 m
Auteur Catherine RICHON   Date 14 août 2008
Commentaires & équipement photo
L'ascidie en bas à gauche a ses siphons fermés où on visualise bien les lobes, alors que celle de droite a ses siphons ouverts.
Jouons sous les mers: question liée à cette photo  Voir la question liée à cette photo
Couleurs Couleurs
translucide
translucidetransparent comme les méduses ou les clavelines
blanc
jaune

Généralités n°265 Généralités
Pour la plupart des ascidies, une simple photo ne permet pas d'identifier l'espèce avec certitude, seul un examen microscopique est déterminant. Elles se nourrissent en inhalant de l'eau par le siphon buccal qui passe ensuite par les branchiesbranchial : qui comporte des organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. et traverse la cavité péribranchiale, avant de ressortir par le siphon cloacalcloaque ou cloacal(e) : cavité ou orifice commun aux voies intestinales, urinaires et génitales. La nourriture filtrée et dirigée vers l'estomac, les déchets sont rejetés par l'anus situé dans le siphon cloacalcloaque ou cloacal(e) : cavité ou orifice commun aux voies intestinales, urinaires et génitales. La tunique est constituée de cellulose, ce qui est unique dans le règne animal puisque la cellulose est un composé généralement propre aux végétaux. Les ascidies sont hermaphroditeshermaphrodite : Individu doté des organes reproducteurs mâles et femelles soit de façon simultanée soit de façon successive au cours de leur vie., la fécondation a lieu dans l'eau et donne naissance à une larve en forme de têtard de 2 à 3 mm de long. La queue comporte une corde dorsale, la notocorde qui disparait au stade adulte, mais qui permet de classer les ascidies dans le clade des cordés auquel les humains appartiennent.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Ciona intestinalis - cione intestinale
Atlantique: Méditerranée, mer du Nord, Manche,
repéré en rouge sur la carte à compléter
golfe du Morbihan
carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce

















Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Ciona intestinalis - cione intestinale peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Est nord
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatérienssymétrie bilatérale
Deutérostomienssystème nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmesfentes pharyngées ciliées
Chordéschorde
Urochordés
Genre / EspèceCiona intestinalis
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement ChordataCordés
Sous-embranchement TunicataTuniciers
Classe AscidiaceaAscidies
Ordre Enterogona
Sous-ordre Phlebobranchia
Famille Cionidae
Genre / EspèceCiona intestinaliscione intestinale

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Ciona intestinalis - cione intestinale
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=627

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.