Accueil
  
Fiche espèce n°40 créée par François CORNU      Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom rascasse volante
ou poisson scorpion, poisson lion, rascasse poule, ptérois volant, laffe volant, poisson dindon
Nom anglais common lionfish, devil firefish, red lionfish, red firefish, butterfly cod, turkey fish
N.s. Pterois miles
décrit par (BennettEdward Turner Bennett : 1797-1836 zoologiste britannique1828)
Groupe Poissons
Sous-groupe Poissons osseux
Forme Rascasse volante
Rascasse volante
Taille adulte 15cm - 40cm
Profondeur 2 - 50m
Description visuelle de l'espèce Description
La rascasse volante a un corps généralement gris clair avec des rayures verticales rouges à brunes sur toute la longueur. Sa coloration est variable en fonction de son habitat, ainsi les espèces côtières sont plus sombres, presque noires dans les estuaires. Ses larges nageoires pectoralespectorale : les nageoires pectorales se situent de chaque côté à l'avant du corps. sont munies de lambeaux de peau. Espèce identique à Pterois volitans.
Pterois miles - rascasse volante
Informations sur la photo  n°493   Secteur mer Rouge   Pays Égypte
Région Egypte sud   Lieu Marsa Abu Dabab
Site Récif sud   Profondeur 15 m
Auteur François CORNU   Date 7 novembre 2007
Commentaires & équipement photo
C5050
Couleurs Couleurs
gris
rouge
marron
noir

Espèces ressemblantes n°172 Espèces ressemblantes et leur répartition
océan Indien : Pterois miles
Pacifique : Pterois volitans
morphologiquement identique.
Pterois miles - rascasse volante
Pterois miles
rascasse volante
Pterois volitans - rascasse volante commune
Pterois volitans
rascasse volante commune
Biotopes Biotope
Pterois miles vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, herbiers marins.

Généralités n°3 Généralités
Solitaire ou grégairegrégaire : Qui montre une tendance à vivre en bandes ou à se rassembler avec d'autres individus., ces rascasses se cachent le jour dans les cavités des récifs coralliens ou dans les éponges évasées. De nuit, elles chassent à l'affût des petits poissons et des crustacés, en bloquant toutes issues avec leurs nageoires. Elles capturent leurs proies grâce à leur gueule protractileprotractile : se dit d'une bouche qui peut se projeter vers l'avant., aspirées par un courant d'eau en l'ouvrant très rapidement. Elles ne fuient pas les plongeurs et sont même attirées par la lumière des phares.

Danger n°11 ! Attention
Si cette rascasse se sent en danger, les épines dorsales et latérales se hérissent rapidement. Elles se terminent par des piquants très douloureux en cas de piqure. C'est à la base des rayons durs des nageoires que se trouvent les glandes venimeuses qui alimentent les rainures des épines. Leur venin peut être atténué par la chaleur, il est thermolabile à partir de 52 °C durant 30 minutes. A nous de rester à distance des rayons venimeux car la piqure est très douloureuse mais non mortelle, peut néanmoins provoquer des paralysies pouvant entrainer un accident de plongée.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Pterois miles - rascasse volante
océan Indien tropical de la mer Rouge et l'Afrique Est jusqu'en Indonésie ; introduction en mer Méditerranée de l'Est et dans la mer des Caraïbes.
Fréquence de répartition
légende de la carte de répartition © AQUAMAPS/FISHBASE/GBIF/OBIS
carte répartition de l'espèce

















Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Pterois miles - rascasse volante peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Ouest central nord
Mer Rouge
Indien Ouest nord
Indien Ouest central nord
Indien Ouest central sud
Indien Est nord
Indien Est central nord
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatérienssymétrie bilatérale
Deutérostomienssystème nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmesfentes pharyngées ciliées
Chordéschorde
Myomérozoairesdéveloppement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniatescrânes
Vertébrésvertébres
Gnathostomesmâchoires
Ostéichthyensos
Actinoptérygiensnageoires rayonnées
Actinoptèresvessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiensos symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomesos maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéensos prémaxillaire mobile
Genre / EspècePterois miles
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement ChordataCordés
Sous-embranchement VertebrataVertébrés
Super-classe OsteichthyesPoissons osseux
Classe Actinopterygiiépineux, à nageoires rayonnées
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre Scorpaeniformes
Sous-ordre Scorpaenoidei
Famille ScorpaenidaeRascasses
Genre / EspècePterois milesrascasse volante

autres noms scientifiques Autres noms scientifiques non-valides
Gasterosteus volitans Linnaeus, 1758
Pterois muricata Cuvier, 1829
Scorpaena miles Bennett, 1828

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Pterois miles - rascasse volante
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=40

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.