Accueil
  
Fiche espèce n°1899 créée par Danièle HEITZ       Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom bernard l’ermite terrestre
ou scaelova du cancer
Nom anglais land hermit crab, cancer scaelova
N.s. Coenobita scaevola
décrit par (ForsskalPehr Forsskål : 1732-1763 botaniste et naturaliste suédois1775)
Groupe Arthropodes
Sous-groupe Crustacés
Forme Ermite
Ermite
Taille adulte 3cm - 7cm
Profondeur 1 - 0m
Description visuelle de l'espèce Description
Ce bernard l’ermite terrestre a le corps blanc à beige clair parfois teinté de gris ou bleuté, parsemé de petits grains noirs. La forme ovale de ses yeux gris avec un pédoncule oculaire blanc caractérise cette espèce. Il a deux paires d’antennes, une paire plus longue, striée, et l’autre plus courte dont la pointe est orangée. Une paire de pince, la gauche beaucoup plus grosse que la droite est en forme de triangle. Ces deux paires de pattes ambulatoires sont poilues.
Coenobita scaevola - bernard l’ermite terrestre
Informations sur la photo  n°3883   Secteur mer Rouge   Pays Royaume d’Arabie saoudite
Région La Mecque   Lieu Al Birk
Site French man beach   Profondeur en surface
Auteur Danièle HEITZ    Date 25 avril 2014
Commentaires & équipement photo
De nuit sur la plage - S100 flash interne
Couleurs Couleurs
blanc
gris

Biotopes Biotope
Coenobita scaevola vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, bord de mer, estran.

Généralités n°179 Généralités
Les bernard l’ermite ou pagures sont des crustacéscrustacé : Arthropode à respiration branchiale possédant une carapace dure. habitant la coquille d’un gastéropode.gastéropode : Mollusque rampant sur un large pied ventral, souvent pourvus d'une coquille dorsale. On ne voit donc le plus souvent d’eux que la « tête » (céphalothorax) et les trois premières paires de pattes. Ils ont une paire d’antennes, une paire d’antennules, et trois paires d’appendices buccaux, leurs yeux sont pédonculés pour pouvoir observer sans sortir de leur abri. Ils font partie des crustacéscrustacé : Arthropode à respiration branchiale possédant une carapace dure. décapodes, c’est-à-dire qu’ils ont bien dix pattes. La première paire porte les pinces (chélipèdes), qui sont asymétriques, les deux suivantes sont locomotrices et portent des griffes. Les deux dernières ne sont pas visibles : elles sont très courtes et servent au nettoyage des branchies,branchies : Organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. la quatrième ayant davantage pour fonction de s’agripper à la coquille. L’abdomen est mou, dissymétrique et en forme de spirale. Son côté convexe porte de courts appendices (pléopodes) qui ont une fonction reproductrice chez le mâle et sont destinés à tenir les œufs chez la femelle. L’abdomen s’achève par une queue à cinq pièces (telson et uropodes) qui permet une nage rudimentaire mais suffisante pour passer d’un abri à l’autre, et participe à la fonction de maintien dans la coquille. Les larves naissent au stade zoé, et ressemblent à une petite crevette, encore symétrique, elles sont capables de s’alimenter. Les mues suivantes feront apparaître un petit pagure, qui devra trouver une coquille à sa taille. La fréquence des changements d’abri est proportionnelle à la vitesse de croissance. Les pagures sont des prédateursprédateur : Animal qui capture des proies vivantes pour s'en nourrir. omnivores. Leurs prédateursprédateur : Animal qui capture des proies vivantes pour s'en nourrir. peuvent être d’autres crustacés, des poissons briseurs de coquille, des poulpes, etc. Certaines espèces se protègent efficacement en plaçant des anémones urticantes sur leur habitacle, qu’ils récupèrent quand ils en choisissent un plus grand. Ils peuvent se combattre pour une coquille, ou au contraire les échanger à l’occasion de grands rassemblements.

Particularités Particularités de l'espèce
Coenobita scaevola a une activité nocturne, et ne s’éloigne jamais de la plage à cause des conditions climatiques, mais aussi parce qu’il a besoin d’un apport en eau salée. C’est le seul Coenobita qui vit en zone désertique, se cachant le jour, dans des crevasses de rochers ou en s’enterrant dans le sable entre 15 et 25 cm de profondeur. La ponte et le stade larvaire se déroulent en milieu marin. Il occupe différentes coquilles en fonction de sa croissance, par exemple, Nerita undata ou Turbo radiatus entre autres.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Coenobita scaevola - bernard l’ermite terrestre
Endémique de l'océan Indien du nord-ouest : mer Rouge, golfe d’Aden, mer d’Oman, mer d’Arabie.
Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Coenobita scaevola - bernard l’ermite terrestre peut être partiellement présente dans ces zonesMer Rouge
Indien Ouest nord
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatérienssymétrie bilatérale
Protostomienssystème nerveux ventral, bouche avant anus
Cuticulatescuticule en deux couches
Ecdysozoairesmue
Panarthropodespattes
Euarthropodessquelette externe segmenté et pattes articulées
Mandibulatesmandibules et antennes
Pancrustacéslarve nauplius
Crustacés
Genre / EspèceCoenobita scaevola
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement ArthropodaArthropodes
Sous-embranchement CrustaceaCrustacés
Classe Malacostraca
Sous-classe Eumalacostraca
Super-ordre Eucarida
Ordre DecapodaDécapodes
Sous-ordre Pleocyemata
Infra-ordre Anomura
Super-famille Paguroidea
Famille Coenobitidae
Genre / EspèceCoenobita scaevolabernard l’ermite terrestre

autres noms scientifiques Autres noms scientifiques non-valides
Cancer scaevola Forskål, 1775
Cancer scavecola Forskål, 1775
Coenobita compressa var. jousseaumei Bouvier, 1892
Coenobita rugosa var. granulata Bouvier, 1890
Coenobita rugosa var. jousseaumei Bouvier, 1890

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Coenobita scaevola - bernard l’ermite terrestre
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=1899

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.