Accueil
  
Fiche espèce n°1731 créée par Danièle HEITZ       Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom salpe maxima
Nom anglais maxima salp
N.s. Salpa maxima
décrit par ForsskalPehr Forsskål : 1732-1763 botaniste et naturaliste suédois1775
Groupe Tuniciers
Sous-groupe Salpes
Forme Chaîne, guirlande, ruban
Chaîne, guirlande, ruban
Taille adulte 1cm - 10cm
Profondeur 1 - 12m
Description visuelle de l'espèce Description
La salpe maxima a le corps translucide gélatineux de forme cylindrique d'environ 5 cm. Les individus juxtaposés les uns aux autres constituent une longue chaîne flottante en forme de guirlande. La bouche et le siphon cloacal se situent à chacune des extrémités. Un noyau contenant les viscères, appelé nucléus, de couleur variable allant du marron, rouge, orange ou jaune se trouve à une extrémité. Les parois de la cavité respiratoire sont formées de 6 à 8 cercles comme pour les tonneaux.
Salpa maxima - salpe maxima
Informations sur la photo  n°3344   Secteur Manche   Pays Îles Anglo-Normandes
Région Îles Anglo-Normandes   Lieu Îles Anglo-Normandes
Site à déterminer   Profondeur à déterminer
Auteur Ray ELLERSICK   Date 22 novembre 2011
Commentaires & équipement photo
D7000
Couleurs Couleurs
translucide
translucidetransparent comme les méduses ou les clavelines

Biotopes Biotope
Salpa maxima vit dans le biotope suivant : pleine eau (pélagique).

Particularités Particularités de l'espèce
Les salpes sont des organismes filtreurs très efficaces. Leur contraction pour s'alimenter sert aussi à la propulsion. Ils jouent un rôle de bio-indicateur car ils se nourrissent de bactéries, particules plus fines que le plancton. Leur abondance en un lieu peut indiquer une dégradation écologique.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Salpa maxima - salpe maxima
Tous les océans.
Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Salpa maxima - salpe maxima peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Ouest nord nord
Atlantique Ouest nord
Atlantique Ouest central nord
Atlantique Ouest central sud
Atlantique Ouest sud
Altantique Ouest sud sud
Atlantique Est nord nord
Atlantique Est nord
Méditerranée
Atlantique Est central nord
Atlantique Est central sud
Atlantique Est sud
Atlantique Est sud sud
Mer Rouge
Indien Ouest nord
Indien Ouest central nord
Indien Ouest central sud
Indien Ouest sud
Indien Est nord
Indien Est central nord
Indien Est central sud
Indien Est sud
Pacifique Ouest nord nord
Pacifique Ouest nord
Pacifique Ouest central nord
Pacifique Ouest central sud
Pacifique Ouest sud
Pacifique Ouest sud sud
Pacifique Central nord nord
Pacifique Central nord
Pacifique Central sud
Pacifique Central sud sud
Pacifique Est nord nord
Pacifique Est nord
Pacifique Est central nord
Pacifique Est central sud
Pacifique Est sud
Pacifique Est sud sud
Arctique
Antarctique
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatérienssymétrie bilatérale
Deutérostomienssystème nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmesfentes pharyngées ciliées
Chordéschorde
Urochordés
Genre / EspèceSalpa maxima
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement ChordataCordés
Sous-embranchement TunicataTuniciers
Sous-classe Thaliacea
Ordre Salpida
Famille Salpidae
Sous-famille Salpinae
Genre / EspèceSalpa maximasalpe maxima

autres noms scientifiques Autres noms scientifiques non-valides
Salpa africana Forskål, 1775
Salpa birostrata Blainville, 1827
Salpa dubia Chamisso, 1819
Salpa forskalii Lesson, 1830

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Salpa maxima - salpe maxima
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=1731

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.