Accueil
  
Fiche espèce n°1729 créée par François CORNU      Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom raie aigle
ou aigle de mer, aigle commun, épervier, glorieuse, hirondelle, lancette, mourine, mourine aigle, mourine noctule
Nom anglais common eagle ray, common bull ray
N.s. Myliobatis aquila
décrit par (LinnaeusCarl von Linné : 1707-1778 botaniste et zoologiste suédois1758)
Groupe Poissons
Sous-groupe Poissons cartilagineux
Forme Raie aigle
Raie aigle
Taille adulte 60cm - 1.8m
Profondeur 1 - 300m
Description visuelle de l'espèce Description
La raie aigle a un corps en forme de losange d'une envergure maximale d'un mètre dont le dessus est noir à marron foncé et le dessous est blanc. Sa tête massive est aplatie sur le bord avant dont l'extrémité est arrondie. Ses deux nageoires pelviennes sont rectangulaires et son aileron dorsal se trouve à la base de la queue. Sa fine queue fait deux fois son corps et comporte un à trois aiguillons venimeux proche de la base.
Myliobatis aquila - raie aigle
Passer la souris sur l'image pour voir le sujet agrandi ou un détail
Informations sur la photo  n°3335   Secteur océan Indien   Pays île de la Réunion - France
Région arrondissement de Saint-Paul   Lieu L'Ermitage les Bains
Site Lagon de l'Ermitage les Bains   Profondeur 1.5 m
Auteur Philippe BOURJON   Date 12 décembre 2012
Commentaires & équipement photo
La base de la queue de cet individu comporte 3 aiguillons crantés alors qu'il n'y en a généralement qu'un ou deux : voir avec le zoom en passant la souris sur la photo - G10
Couleurs Couleurs
blanc
marron
noir

Biotopes Biotope
Myliobatis aquila vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, fonds sableux, vaseux, détritique, pleine eau (pélagique).

Généralités n°170 Généralités
Souvent solitaire et parfois en groupe, cette raie évolue près du fond pour se nourrir de petits poissons, crustacéscrustacé : Arthropode à respiration branchiale possédant une carapace dure. et mollusques. Sa tête aplatie lui permet de fouiller le sable en utilisant ses organes sensoriels, proches de ceux des requins, pour localiser ses proies. Elle a une à sept rangées de dents jointives pour broyer les proies qui ont une carapace ou une coquille. Elle est très craintive et ne se laisse pas approcher.

Danger n°4 ! Attention
La queue de ces raies est dotée d'aiguillons comportant des glandes à venin. Les raies utilisent ces dards effilés avec des denticulesdenticule : petite dent, bord en forme de dents de scie. qu'en cas de menace et uniquement pour se défendre. Une piqûre peut être très douloureuse et engendrer une paralysie momentanée, fièvre, nausée, crampes, malaises allant jusqu’à la perte de connaissance et, dans certains cas, provoquer une nécrose nécrose : mort et la décomposition des tissus dans une zone précise, en dehors de laquelle les tissus sont sains. de la zone touchée ou au pire être mortelle. Le venin est thermolabilethermolabile : désigne une substance (toxine, venin) qui perd ses propriétés lorsqu'elle subit une élévation de température. : en immergeant la zone atteinte dans de l’eau chaude inférieure à 50°C ou en l'approchant d'une source de chaleur pendant au moins 30 minutes, on peut atténuer les effets du poison.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Myliobatis aquila - raie aigle
Atlantique Est : mer du Nord, Manche, Méditerranée, Afrique de l'Est, Açores, Madère, Canaries, Cap Vert et Afrique du Sud jusqu'au Mozambique, Madagascar, île de la Réunion et Maurice.
Fréquence de répartition
légende de la carte de répartition © AQUAMAPS/FISHBASE/GBIF/OBIS
carte répartition de l'espèce

















Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Myliobatis aquila - raie aigle peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Est nord
Méditerranée
Atlantique Est central nord
Atlantique Est central sud
Atlantique Est sud
Indien Ouest central sud
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatérienssymétrie bilatérale
Deutérostomienssystème nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmesfentes pharyngées ciliées
Chordéschorde
Myomérozoairesdéveloppement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniatescrânes
Vertébrésvertébres
Gnathostomesmâchoires
Chondrichthyenssquelette cartilagineux
Genre / EspèceMyliobatis aquila
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement ChordataCordés
Sous-embranchement VertebrataVertébrés
Classe ChondrichthyesPoissons cartilagineux
Sous-classe Elasmobranchii
Super-ordre Euselachii
Ordre Myliobatiformes
Famille MyliobatidaeAigles de mer
Genre / EspèceMyliobatis aquilaraie aigle

autres noms scientifiques Autres noms scientifiques non-valides
Leiobatus aquila (Linnaeus, 1758)
Myliobatis cervus Smith, 1935
Myliobatis equila (Linnaeus, 1758)
Myliobatis noctula Bonaparte, 1833
Myliobatus aquila (Linnaeus, 1758)
Raia rhombus Larrañaga, 1923
Raja aquila Linnaeus, 1758

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Myliobatis aquila - raie aigle
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=1729

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.