Accueil
  
Fiche espèce n°1302 créée par Philippe BOURJON      Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom longue girelle
Nom anglais cigar wrasse, sharpnose wrasse, sharp-nosed rainbowfish, quaker
N.s. Cheilio inermis
décrit par ForsskalPehr Forsskål : 1732-1763 botaniste et naturaliste suédois1775
Groupe Poissons
Sous-groupe Poissons osseux
Forme Labre long
Labre long
Taille adulte max. 50cm
Profondeur 0 - 30m
Description visuelle de l'espèce Description
Le labre cigare a le corps long et étroit, à section ovale. Il s'affine depuis la verticale des operculesopercule : Chez les poissons, plaque osseuse qui protège les branchies. Chez les gastéropodes, plaque cornée qui ferme la coquille. Certains vers tubicoles ont aussi un opercule. jusqu'à la queue. La tête est longue et le museau pointu, les mâchoires sont fortes, aptes à briser des coquilles dures, l'oeil est de taille moyenne à iris blanc. Les nageoires sont transparentes ou mouchetées de petites taches très discrètes sur la dorsale ou bandes sur l'anale alternées violet pâle et blanches. La dorsale parcourt tout le dos de la nuque au pédonculepédoncule : En zoologie, support en forme de tige ou partie plus fine que le reste du corps. En botanique, tige d'une fleur. caudal, l'anale fait plus de la moitié du corps. La caudalecaudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson. est légèrement arrondie. La livréelivrée : Coloration générale du corps des poissons. est très changeante : elle peut être uniformément gris argenté, ou brun-verdissant sur la moitié supérieure et blanche à marbrures et bords des écailles orange sur la moitié inférieure avec une bande latérale blanche, ou blanche et brune, mais on la voit aussi gris-vert pâle à marques verticales orange, etc. La livréelivrée : Coloration générale du corps des poissons. de la femelle est uniformément jaune vif.
Cheilio inermis - longue girelle
Informations sur la photo  n°2075   Secteur océan Indien   Pays île de la Réunion - France
Région arrondissement de Saint-Paul   Lieu L'Ermitage les Bains
Site Lagon de l'Ermitage les Bains   Profondeur 1 m
Auteur Philippe BOURJON   Date 23 octobre 2010
Commentaires & équipement photo
Ce mâle accompagne Parupeneus cyclostomus pour profiter de son travail de fouisseur - Canon G10
Couleurs Couleurs
translucide
translucidetransparent comme les méduses ou les clavelines
blanc
argent
argentargenté comme certains poissons
gris
jaune
orange
marron
vert
violet

Généralités n°195 Généralités
La familles des labres comporte environ 504 espèces et 70 genres. Ils vivent tous près du fond à faible profondeur, près des récifs abrités. Ils sont solitaires et diurnesdiurne : Animal actif le jour.. Les labres sont généralement très colorés, et la plupart des espèces change de couleur avec l'âge, le sexe et les régions. Ils sont carnivores, se nourrissant de petits invertébrésinvertébré : Organisme ne possédant pas de squelette interne. Ils regroupent les protozoaires, les spongiaires, les cnidaires et les cténaires, les plathelminthes, les annélides, les mollusques, les arthropodes et les échinodermes. benthiquesbenthique : Organisme vivant sur le fond., de petits poissons ou de zooplanctonzooplancton : du grec zoo=animal et planktós=errant, représente les animaux qui se déplacent au grès des courants.. De nombreuses espèces s’enfouissent dans le sable pour dormir, la nuit. Beaucoup sont hermaphroditeshermaphrodite : Individu doté des organes reproducteurs mâles et femelles soit de façon simultanée soit de façon successive au cours de leur vie. protogynesprotogynie : Evolution du sexe de l’individu au cours de sa vie, il sera femelle puis mâle., certaines espèces ont des mâles primaires qui naissent mâles et le restent. Les œufs sont généralement pélagiquespélagique : Qui vit en pleine eau, loin du fond et des rivages. mais les labres des zones tempérées les déposent sur un nid, généralement construit avec un amas d'algues défendu par les mâles, pour certaines espèces. Les labres nettoyeurs s'alimentent essentiellement de parasitesparasite : Organisme incapable de vivre par lui-même, il vit aux dépends d’un autre organisme appelé hôte dont il tire sa nourriture. de très petite taille fixés sur les poissons. Les juvéniles d’autres espèces font souvent office de nettoyeurs, ce qui les nourrit et les protège de la prédation, mais cessent de l’être une fois adultes.

Particularités Particularités de l'espèce
Cheilio inermis vit dans les lagons et sur les pentes externes, il fréquente les herbiers et les fonds couverts d'algues, ou les fonds sableux et détritiques. Il se nourrit de crustacés, de mollusquesmollusque : animal au corps mou, composé d'une tête, d'une masse viscérale, et d'un pied; dépourvu de squelette interne, non articulé, généralement muni d'une coquille externe ou interne. à coquille et d'oursins, pour l'essentiel. C'est un opportuniste qui accompagne souvent les capucins pour profiter de leur travail de fouisseurs, on peut aussi le voir avec le perroquet des herbiers Leptoscarus vaigiensis. Les juvéniles fréquentent plus volontiers les herbiers que les adultes.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Cheilio inermis - longue girelle
Indo-Pacifique tropical de la mer Rouge à la Polynésie, des Philippines à l'Australie
Fréquence de répartition
légende de la carte de répartition © AQUAMAPS/FISHBASE/GBIF/OBIS
carte répartition de l'espèce

















Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Cheilio inermis - longue girelle peut être partiellement présente dans ces zonesMer Rouge
Indien Ouest central sud
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatérienssymétrie bilatérale
Deutérostomienssystème nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmesfentes pharyngées ciliées
Chordéschorde
Myomérozoairesdéveloppement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniatescrânes
Vertébrésvertébres
Gnathostomesmâchoires
Ostéichthyensos
Actinoptérygiensnageoires rayonnées
Actinoptèresvessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiensos symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomesos maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéensos prémaxillaire mobile
Genre / EspèceCheilio inermis
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement ChordataCordés
Sous-embranchement VertebrataVertébrés
Super-classe OsteichthyesPoissons osseux
Classe Actinopterygiiépineux, à nageoires rayonnées
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre PerciformesPerches
Sous-ordre LabroideiLabres
Famille Labridae
Genre / EspèceCheilio inermislongue girelle

autres noms scientifiques Autres noms scientifiques non-valides
Cheilio auratus Lacépède,1802
Cheilio ramosus Jenyns,1842
Labrus inermis Forskal,1775
Cheilo inermis et Chelio innermis Forskal,1775, erreurs orthographiques

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Cheilio inermis - longue girelle
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=1302

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.