Accueil
  
Fiche espèce n°1261 créée par Dominique VOISIN      Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom siphonophore d'Edwards
ou grand siphonophore
N.s. Forskalia edwardsi
décrit par KöllikerRudolph Albert von Kölliker : 1817-1905 zoologiste suisse1853
Groupe Cnidaires
Sous-groupe Siphonophores
Forme Flotteur à tentacules
Flotteur à tentacules
Taille adulte 50cm - 10m
Profondeur 0 - 10m
Description visuelle de l'espèce Description
Le siphonophore d'Edwards est généralement composé d'un flotteur translucide, sous lequel une série de cloches lui servent à nager. La troisième partie, la plus développée autour d'un axe central, comporte une série de petits tubes ovoïdes avec un noyau rouge orangé d'où sortent les fins filaments urticants avec de petites boules de la même couleur réparties le long du filament.
Forskalia edwardsi - siphonophore d'Edwards
Informations sur la photo  n°1932   Secteur Méditerranée   Pays France
Région Var   Lieu porquerolles
Site Sec du gendarme   Profondeur 3 m
Auteur Dominique VOISIN   Date 15 avril 2010
Commentaires & équipement photo
Coolpix 5000 caisson L&M Tetra 5000 flash Sea&sea YS-30
Couleurs Couleurs
translucide
translucidetransparent comme les méduses ou les clavelines
orange
rouge

Espèces ressemblantes n°64 Espèces ressemblantes et leur répartition
Forskalia formosa, Forskalia contorta ou Forskalia asymmetrica: seule une étude détaillée des nectophores permet de les différencier.
Généralités n°655 Généralités
Les siphonophores du genre Forskalia appartiennent au zooplanctonzooplancton : du grec zoo=animal et planktós=errant, représente les animaux qui se déplacent au grès des courants. qui dérivent dans les courants de surface et se nourrissent de macro-plancton. Ils sont constitués d'une multitude de cellules avec des fonctions disinctes: le flotteur appelé pneumatophore, la série de cloches pour nager, appelées nectophores. Autour de l'axe central nommé stolon,stolon : 1. base qui relie les individus chez les tuniciers, bryozoaires et hydraires.
2. tige rampante qui peut s'enraciner et produire une plante chez les végétaux.
les polypespolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée, reliée au substrat, des cnidaires par opposition à la forme libre ou méduse. appelés cormidies, occupant différentes fonctions de reproduction, d'alimentation ou de défense. Chaque cormidie possède un filament de pêche ramifié avec vésicules qui lui sert à capturer les proies qui nourrissent la colonie.colonie : Réunion de plusieurs individus d'une même espèce.


Particularités Particularités de l'espèce
Espèce relativement courante notamment en Méditerranée où on peut la rencontrer vers la fin du printemps.

Danger n°68 ! Attention
Très urticant mais pas dangereux pour l'homme, provoque des douleurs fortes mais passagères.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Forskalia edwardsi - siphonophore d'Edwards
Tous les océans (à confirmer), Atlantique Est dont
repéré en rouge sur la carte à compléter
golfe de Gascogne, mer Méditerranée, mer d'Iroise, mer Cantabrique, côtes portuguaises
carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce

















Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Forskalia edwardsi - siphonophore d'Edwards peut être partiellement présente dans ces zonesMéditerranée
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Cnidairescellules urticantes: les cnidocytes
Genre / EspèceForskalia edwardsi
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement CnidariaCnidaires
Classe Hydrozoahydrozoaires
Sous-classe Hydroidolina
Ordre SiphonophoraeSiphonophores
Sous-ordre Physonectae
Famille Forskaliidae
Genre / EspèceForskalia edwardsisiphonophore d'Edwards

autres noms scientifiques Autres noms scientifiques non-valides
Forskalia misakiensis Kawamura,1954

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Forskalia edwardsi - siphonophore d'Edwards
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=1261

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.