Accueil
  
Fiche espèce n°1221 créée par Thibault PARGNY      Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom doris de Villefranche
Nom anglais Villafranca doris
N.s. Hypselodoris villafranca
décrit par RissoAntoine Risso : 1777-1845 naturaliste français1818
Groupe Mollusques
Sous-groupe Gastéropodes
Forme Nudibranche
Nudibranche
Taille adulte 2cm - 4cm
Profondeur 1 - 40m
Description visuelle de l'espèce Description
Le doris de Villefranche a une forme allongée, son manteaumanteau : partie du corps des mollusques qui sécrète la coquille ou dessus du corps des opistobranches. est bleu avec un liseré jaune faisant tout le tour. Des lignes jaunes, parfois blanches ou bleu clair, longent le corps. Ses rhinophoresrhinophore : tentacule sensoriel localisé derrière la tête ou au niveau de la partie antérieure du dos des mollusques opisthobranches. sont de couleur bleu foncé avec une ligne blanche à l'arrière. Son panache branchialbranchies : Organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. est bleu clair avec un fine ligne blanche le long de chaque branche.
Hypselodoris villafranca - doris de Villefranche
Informations sur la photo  n°1852   Secteur Méditerranée   Pays France
Région Hérault   Lieu La Grande Motte
Site Canyon   Profondeur 10 m
Auteur Thibault PARGNY   Date 10 août 2009
Commentaires & équipement photo
Canon G10 flash DS51
Couleurs Couleurs
blanc
jaune
bleu

Espèces ressemblantes n°37 Espèces ressemblantes et leur répartition
Atlantique Est dont Méditerrannée : Hypselodoris orsinii, Hypselodoris tricolor, Hypselodoris villafranca
Hypselodoris orsinii - doris céleste
Hypselodoris orsinii
doris céleste
Hypselodoris tricolor - doris tricolore
Hypselodoris tricolor
doris tricolore
Hypselodoris villafranca - doris de Villefranche
Hypselodoris villafranca
doris de Villefranche
Généralités n°65 Généralités
Ces mollusquesmollusque : animal au corps mou, composé d'une tête, d'une masse viscérale, et d'un pied; dépourvu de squelette interne, non articulé, généralement muni d'une coquille externe ou interne. vivent sur les récifs peu profonds où ils se nourrissent, selon les espèces, d'ascidies, de coraux mous, d'hydraires, de bryozoairesbryozoaire : « Animal mousse » : petit invertébré vivant dans des loges successives qui forme une colonie. ou d'éponges. Les deux tentacules situés à l'avant, les rhinophoresrhinophore : tentacule sensoriel localisé derrière la tête ou au niveau de la partie antérieure du dos des mollusques opisthobranches., sont des organes sensoriels chimiosensibles qui détectent les odeurs et le bruit. Certains nudibranches ont des panaches branchiauxbranchies : Organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. utilisés pour la respiration à l'arrière du manteaumanteau : partie du corps des mollusques qui sécrète la coquille ou dessus du corps des opistobranches.. La famille des phyllididés et arminidés n'ont pas de panaches branchialbranchial : qui comporte des organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. mais possèdent des feuillets branchiaux répartis dans la cavitée situé entre le pied et le manteau.manteau : partie du corps des mollusques qui sécrète la coquille ou dessus du corps des opistobranches. Dérangées, certaines espèces rétracteront leurs rhinophoresrhinophore : tentacule sensoriel localisé derrière la tête ou au niveau de la partie antérieure du dos des mollusques opisthobranches. et leurs panaches branchiauxbranchies : Organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau.. En cas de menace, certains produisent une toxine caustique, de ce fait, ils n'ont pas de prédateursprédateur : Animal qui capture des proies vivantes pour s'en nourrir. connus, tandis que d'autres peuvent fuir le danger en nageant par ondulation, ou certaines espèces sont capables d'autotomieautotomie : capacité qu'ont certains animaux de pouvoir se séparer une partie de leur corps volontairement pour échapper à un prédateur par exemple, celle-ci pouvant se regénérer ultérieurement.. Ces gastéropodesgastéropode : Mollusque rampant sur un large pied ventral, souvent pourvus d'une coquille dorsale. se reproduisent par voie sexuée, sont hermaphroditeshermaphrodite : Individu doté des organes reproducteurs mâles et femelles soit de façon simultanée soit de façon successive au cours de leur vie. et oviparesovipare : Qui pond des oeufs se développant en dehors du corps de la femelle.. L'orifice génital est situé à l’avant droit sur le côté et les individus se mettent tête-bêche pour l'accouplement. Les gamètesgamète : Cellule reproductrice mâle (spermatozoide) ou femelle (ovule). mâles sont échangés par un canal et la fécondation est interne. La ponte des oeufs forme un ruban gélatineux en forme de spirale d'environ un centimètre de haut, déposé sur une paroi horizontale ou verticale et dont la couleur varie selon l'espèce.

Particularités Particularités de l'espèce
Hypselodoris villafranca pond des œufs orangés.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Hypselodoris villafranca - doris de Villefranche
Atlantique Est depuis la Manche jusqu'aux côtes du Maroc
repéré en rouge sur la carte à compléter
golfe de Gascogne, Manche, mer Méditerranée, mer d'Iroise, mer Cantabrique, côtes portuguaises
carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce

















Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Hypselodoris villafranca - doris de Villefranche peut être partiellement présente dans ces zonesMéditerranée
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatérienssymétrie bilatérale
Protostomienssystème nerveux ventral, bouche avant anus
Lophotrochozoairescouronne de tentacules ciliés autour de la bouche
Eutrochozoairesqui ont une larve trochophore
Spiraliensembryon spiralé
Mollusquescoquille, manteau et radula
Eumollusquesmollusques à corps mou
Conchifèresmollusques possédant une coquille d'une seule pièce au moins à l'état larvaire
Ganglioneuresréduction du nombre de muscles rétracteurs à une ou deux paires
Viscéroconquestête bien développées avec tentacules
Gastéropodesestomac dans le pied, torsion de la masse visérale à 180°
Genre / EspèceHypselodoris villafranca
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement MolluscaMollusques
Classe GastropodaGastéropodes
Sous-classe OpisthobranchiaOpistobranches
Ordre NudibranchiaNudibranches
Sous-ordre DoridinaDoridiens
Famille Chromodorididae
Genre / EspèceHypselodoris villafrancadoris de Villefranche

autres noms scientifiques Autres noms scientifiques non-valides
Chromodoris messinensis Ihering, 1880
Chromodoris villafranca
Doris caerulea Risso, 1826
Doris gracilis Rapp, 1827
Doris pasini Veraby, 1846
Doris pulcherrima Cantraine, 1835
Doris schultzii delle Chiaje, 1841
Doris tenera Costa O.G., 1848
Doris villae Vérany, 1846
Glossodoris gracilis
Hypselodoris gracilis

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Hypselodoris villafranca - doris de Villefranche
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=1221

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.