Accueil
  
Fiche espèce n°1187 créée par Jack HARRANG      Moteur de recherche du site Recherche avancée
Nom vieille gueule jaune
ou vierge gueule jaune, têtard, badèche à gueule jaune, mérou à gueule jaune
Nom anglais yellowmouth grouper
N.s. Mycteroperca interstitialis
décrit par PoeyFelipe Poey : 1799-1891 entomologiste et ichtyologiste cubain1860
Groupe Poissons
Sous-groupe Poissons osseux
Forme Mérou
Mérou
Taille adulte 30cm - 75cm
Profondeur 3 - 25m
Description visuelle de l'espèce Description
La vieille gueule jaune doit son nom à la commissurescommissure : point où se rejoignent deux parties d'un organe. des lèvres bien jaunes, couleur qui s'estompe vers le centre des lèvres. Sa livréelivrée : Coloration générale du corps des poissons. peut-être unie, du brun-rouge au gris-brun, ou tachetée de gris sombre. En fait sa couleur peut varier rapidement. La base et le bord extérieur des nageoires pectoralespectorale : les nageoires pectorales se situent de chaque côté à l'avant du corps. sont blanches. Le juvénile est très typé. Son corps est bicolore, marron foncé à noir sur le dos et blanc sur le ventre, la ligne de séparation bien horizontale passant par le bas de l'oeil. Le front, des lèvres jusqu'à la dorsale, est gris. L'avant épineux de la dorsale est jaune. La caudalecaudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson. transparente bordée de noir, a aussi des rayons noirs. A l'âge adulte, ces rayons épineux noirs vont dépasser de la membrane transparente et donner l'apparence d'un balai à la caudale.caudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson.
Mycteroperca interstitialis - vieille gueule jaune
Informations sur la photo  n°1809   Secteur mer des Caraïbes   Pays Martinique - France
Région arrondissement de Saint-Pierre   Lieu Saint-Pierre
Site Canyons de Babodi   Profondeur 20 m
Auteur Jack HARRANG   Date 11 novembre 2009
Commentaires & équipement photo
Juvénile dans l'un des canyons - mu770sw flash interne
Couleurs Couleurs
translucide
translucidetransparent comme les méduses ou les clavelines
blanc
gris
jaune
rouge
marron
noir

Généralités n°126 Généralités
Les mérous vivent proches des récifs où ils sont souvent solitaires et sédentaires. Ils sont très territoriaux et occupent un secteur bien délimité. Carnivores et voraces, ils mangent, selon leur taille, des crustacés, puis des mollusquesmollusque : animal au corps mou, composé d'une tête, d'une masse viscérale, et d'un pied; dépourvu de squelette interne, non articulé, généralement muni d'une coquille externe ou interne. comme les céphalopodescéphalopode : Animal de la classe des mollusques, dont la tête porte des tentacules munis de ventouses. Ex : seiche, poulpe, nautile. et des poissons qu'ils chassent à l'affût. Certaines espèces de mérou sont capables de modifier leurs couleurs et leurs motifs lors des parades nuptiales notamment. Espèces hermaphrodites protogynes, les femelles deviennent mâles vers l'âge de 9 à 14 ans. Elles ont une espérance de vie d'environ 50 ans.

Espèce protégée ou menacée d'extinction Evaluation du statut de conservation de l'espèce
Classée vulnérable depuis 2008 selon l'IUCN.

Répartition dans le monde Répartition de l'espèce Mycteroperca interstitialis - vieille gueule jaune
Atlantique Ouest des Bahamas, mer des Caraïbes, golfe du Mexique jusqu'au Brésil
Fréquence de répartition
légende de la carte de répartition © AQUAMAPS/FISHBASE/GBIF/OBIS
carte répartition de l'espèce

















Répartition de l'espèce pour la recherche rapide par zone Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Mycteroperca interstitialis - vieille gueule jaune peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Ouest central nord
.
pays Carte avec le relief bathymétrique  pays Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Haut de page haut de page
Classification cladistique de l'espèce
La classification cladiste est une méthode de reconstruction phylogénétique classification phylogénétique: classification selon les principes d'évolutions et de parenté des espèces élaborée par l'entomologisteentomologiste: zoologue qui étudie les insectes allemand Willi Hennig 1950.
L'arbre phylogénétique de cette classification est construit selon les innovations biologiques et les ancêtres communs à chaque groupe. Tableau en cours d'élaboration, à compléter. En savoir plus...
Référence: LECOINTRE Guillaume - LE GUYADER Hervé, Classification phylogénétique du vivant, 3ème édition 2006 ISBN 2-7011-4273-3
Clade Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoairespluricellulaire, collagène
Eumétazoairescavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatérienssymétrie bilatérale
Deutérostomienssystème nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmesfentes pharyngées ciliées
Chordéschorde
Myomérozoairesdéveloppement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniatescrânes
Vertébrésvertébres
Gnathostomesmâchoires
Ostéichthyensos
Actinoptérygiensnageoires rayonnées
Actinoptèresvessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiensos symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomesos maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéensos prémaxillaire mobile
Genre / EspèceMycteroperca interstitialis
Haut de page haut de page
Classification linnéenne de l'espèce
La classification linnéenne, issue du naturaliste suédois Carl von Linné (1758),
est construite selon les caractères multiples des espèces,
actuellement obsolète mais encore très souvent utilisée.
Référence: WoRMS, ITIS et ZipcodeZoo. En savoir plus...
Rang taxinomique Nom latin Nom en français
Règne AnimaliaAnimal
Embranchement ChordataCordés
Sous-embranchement VertebrataVertébrés
Super-classe OsteichthyesPoissons osseux
Classe Actinopterygiiépineux, à nageoires rayonnées
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre PerciformesPerches
Sous-ordre Percoidei
Famille SerranidaeSerranidés
Sous-famille Epinephelinae
Tribu Epinephelini
Genre / EspèceMycteroperca interstitialisvieille gueule jaune

autres noms scientifiques Autres noms scientifiques non-valides
Labrus gvaza Linnaeus, 1758
Mycteroperca calliura Poey, 1865
Mycteroperca dimidiata (Poey, 1860)
Mycteroperca falcata (Poey, 1860)
Mycteroperca roquensis Martin Salazar, 1956
Serranus dimidiatus Poey, 1860
Serranus falcatus Poey, 1860
Serranus interstitialis Poey, 1860
Trisotropis chlorostomus Poey, 1867

liens Liste des sites dont certains sont une référence pour le site Sous les mers.

signaler une erreur Si vous repérez une erreur dans cette fiche, par avance, merci de me transmettre l'information : souslesmers@free.fr

adresse de la page Adresse URL pour réaliser un lien avec cette fiche Mycteroperca interstitialis - vieille gueule jaune
http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=1187

Haut de pagehaut de page

Les photographies, vidéos, musiques et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est autorisée pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés www.souslesmers.fr © 2006-2017.